3ºer dimanche de Carême

15/03/2020

Annonce de l'Évangile (Jn 4,5-15.19b-26.39a.40-42 - Forme courte) - 

Le Seigneur soit avec toi. - 

Il est parmi nous! - 

PROCLAMATION de l'Evangile de Jésus-Christ + selon Jean. 

- Gloire à toi, Seigneur! 

A cette époque, Jésus est venu dans une ville de Samarie, appelée Sychar, près de la terre que Jacob avait donnée à son fils Joseph. C'était là que se trouvait le puits de Jacob. Il était environ midi. Une femme est venue de Samarie pour puiser de l'eau. Jésus lui dit: "Donne-moi à boire." Les disciples étaient allés à la ville pour acheter de la nourriture. La Samaritaine a alors dit à Jésus: "Comment pouvez-vous, en tant que Juive, me demander de boire, que je suis une Samaritaine?" En fait, les Juifs ne s'entendent pas avec les Samaritains. Jésus a répondu: "Si vous connaissiez le don de Dieu et qui vous demande: 'Donnez-moi à boire', vous lui demanderiez vous-même, et il vous donnerait de l'eau vive". La femme a dit à Jésus: «Monsieur, vous n'avez même pas de seau et le puits est profond. D'où allez-vous obtenir de l'eau vive? Êtes-vous plus âgé que notre père Jacob, qui nous a donné le puits et en a bu, ainsi que ses enfants et ses animaux? Jésus a répondu: «Quiconque boit cette eau aura de nouveau soif. Mais celui qui boit l'eau que je lui donnerai n'aura jamais soif. Et l'eau que je vous donnerai deviendra une source d'eau qui se jette dans la vie éternelle  "Monsieur, donnez-moi cette eau, afin que je n'aie pas soif ou que je ne vienne pas ici pour la retirer." «Seigneur, je vois que tu es un prophète! 20Nos pères ont adoré sur cette montagne, mais vous dites qu'à Jérusalem il faut adorer ». Jésus lui dit: "Crois-moi, femme: l'heure vient où ni sur cette montagne ni à Jérusalem vous n'adorerez le Père. Vous adorerez ce que vous ne savez pas. Nous aimons ce que nous savons, car le salut vient des Juifs. Mais le temps vient, et c'est maintenant, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité. En fait, ce sont les adorateurs que le Père recherche. Dieu est esprit, et ceux qui l'adorent doivent l'adorer en esprit et en vérité ». La femme a dit à Jésus: «Je sais que le Messie (qui s'appelle Christ) vient. Quand il viendra, il nous fera tout savoir ». Jésus lui dit: "C'est moi qui te parle". Beaucoup de Samaritains de cette ville ont embrassé la foi en Jésus. Les Samaritains sont donc venus vers Jésus et lui ont demandé de rester avec eux. Jésus y est resté deux jours. Et beaucoup d'autres ont cru à cause de sa parole. Et ils ont dit à la femme: "Nous ne croyons plus à cause de vos paroles, car nous-mêmes avons entendu et savons que c'est vraiment le sauveur du monde." -

 Parole de salut. - 

Gloire à toi, Seigneur.


Commentaire de l'Évangile 

Frei José Anchieta Varela, IFE

Chers frères et soeurs de la paroisse, chers amis, paix et bien! Au cours de notre voyage de Carême, nous suivons notre Seigneur. Il est la source d'eau vive, le Sauveur du monde, comme nous le lisons dans l'Évangile de ce dimanche. Jésus s'approche de la Samaritaine, surmontant tous les préjugés de son temps. Un Juif ne s'entendait pas avec un Samaritain, encore moins une Samaritaine. Il s'approche d'elle, entame un dialogue. Jésus vient chercher, chercher qui a défendu Dieu. Il est le vrai messie, plus qu'un prophète, il est le fils bien-aimé du Père, une parole qui nourrit la foi, le pain vivant. Il est aujourd'hui, la véritable source de vie, de salut. Il rassasie plus que l'eau. L'eau se désaltère un instant, puis vous avez à nouveau soif. En Jésus, la source d'eau vive est différente, celui qui en boit n'aura jamais soif. Il est le seul à pouvoir étancher notre soif de vie, de dignité, d'infini, de paix, de salut. Ceux qui en boivent voient leur vie transformée. C'est arrivé avec le Samaritain. En trouvant Jésus qui a révélé toute sa vie passée, il trouve en lui une source de vie nouvelle. Nous devons aussi avoir en Jésus notre source de vie, d'eau vive, c'est-à-dire la source de la grâce salvifique de Dieu. Ce n'est qu'en trouvant Jésus dans notre sécheresse de vie que nous pouvons être satisfaits et trouver la source de la grâce qui nous transforme et nous fait vivre une nouvelle vie. Regardons vers Jésus cette source de grâce et de salut. Bon dimanche, que Dieu vous bénisse, vous et votre famille!